Béguinage

CONCOURS POUR LA RÉALISATION DU CAMPUS SANTÉ
9° PRIX

LIEU : CHAVANNES-PRÈS-RENENS, SUISSE
PROGRAMME : PROJET URBAIN ET ARCHITECTURAL DE L’ÉCOLE DE SANTÉ DE LAUSANNE
SURFACE : 100.614 M²
COÛT : 150 MILLIONS DE FRANCS SUISSES
ÉQUIPE : B O L D + O+
MAITRE D’OUVRAGE : CANTON DE VAUD
MISSION : CONCOURS
ANNÉE : 2016

Un campus urbain est une machine, un système.
Il se doit de créer un espace de référence qui ne se lie pas que de l’extérieur mais plus de l’intérieur.
L’intériorité construit dès lors ses rapports d’échelles proportionnellement aux mouvements et aux cycles de ses flux.
L’amplitude du vide est proportionnelle à l’élévation des pleins et à la mesure de la multiplicité des usages.
La géométrie du site est un appel à la traversée, qui maille des lieux, fait dialoguer des paysages, guide des perspectives et facilite l’orientation, la rencontre, l’animation et la contemplation.
Là ou le monolithe s’affaisse, la vie sociale prend ses marques et fait exister les fonctions qui l’accueillent.
Extrudé, faillé, connecté, le site invite et révèle une centralité urbaine autant qu’universitaire.
Lieu d’effusion et de vitalité pour les uns, il est aussi l’espace-temps de la retraite, silencieuse, introvertie, pour les autres.
Il puise son attractivité dans la diversité des invitations qu’il offre et son appropriation dans la multiplicité des lieux qu’il déploie. La ligne de vie en est la ceinture, à l’image d’un cloître, et ses façades en sont le cadre, à l’image des béguinage Flamands.
L’ombre et la lumière, la terre et la minéralité, les cours, jardins et allées en font une ville dans la ville.
Préservant l’autonomie de chaque communauté d’intérêt, l’espace de référence central est l’icône d’un site paisible et vivant, ouvert sur la ville et lui offrant un lieu de repli.